L’entretien d’un parquet est-il le même pour tous les modèles ?

Entretenir un parquet n’est pas compliqué, cependant, il faut considérer quelques points utiles pour définir l’entretien adapté, comme le type de finition dont le parquet privilégie, et l’usage qui lui est destiné. Grâce à un entretien régulier, votre parquet pourra durer plus longtemps, et gagnera plus d’esthétique au fil du temps. Il existe actuellement différents types de parquet sur le marché, comme le parquet vitrifié ou vernis, le parqué huilé, et le parquet ciré.

Le parquet vitrifié : Le plus esthétique

Pour entretenir un parquet vernis par exemple, il faut déjà savoir que la vitrification du parquet sert à appliquer au minimum, 2 couches de vernis spécial. C’est un concept visant à assurer la protection et la facilité d’entretien du parquet, tout en lui offrant un aspect brillant. Dans le cas où votre parquet n’est pas vitrifié, sachez que vous pouvez le faire avec des produits et du matériel adapté. Avec un entretien régulier, ce type de parquet pourra attendre dans les 15 à 20 ans pour une prochaine vitrification. Et pour entretenir ce modèle, commencez par passer l’aspirateur pour dépoussiérer la surface, pour ensuite faire passer une brosse sol dur, et puis, nettoyer le tout avec une linge humide. Une action à réaliser 1 ou 2 fois par mois. Pour rénover l’aspect brillant du parquet, pensez à utiliser un raviveur adapté, ou un polish de rénovation pour remettre son éclat.

Le parquet huilé : Le plus durable

Dans le cas d’un parqué huilé, il faut comprendre que les huiles attribuées aux parquets ont pour objectif de pénétrer le bois en profondeur, pour lui préserver des nuisances engendrées par les taches et les salissures. La présence de cette huile présente toutefois des inconvénients, comme sa fonction irréversible et son coût. Aussi, afin d’éviter les grandes dépenses, il est mieux d’apprendre à bien l’entretenir. Il faut reconnaitre que ce genre de parquet n’exige pas trop d’entretien, si ce n’est que dépoussiérage régulier et un lavage au savon noir naturel en présence de salissure importante. Tandis que pour sa rénovation, c’est une opération à effectuer chaque année. Une équipe d’entretien comme Atelier Conseils peut aussi vous assister pour cette opération. Cela consiste à repasser une couche d’huile adaptée après avoir poncé légèrement la surface. Après cette étape, le passage d’une monobrosse est également utile pour de meilleurs résultats. Le ponçage permet aussi d’éliminer les marques et les taches persistantes, avant d’appliquer l’huile.

Le parquet ciré : Le plus particulier

Il y a aussi donc le parquet ciré, qui sont connus comme étant plus fragile, mais permet quand même de découvrir une patine et une odeur exceptionnelle. Ce type de parquet se tache facilement au contact de l’eau, et devient glissant. Actuellement, il se fait de plus en plus rare sur le marché, mais connait toujours beaucoup d’amateurs.  L’entretien du parquet ciré se fait par un nettoyage régulier avec une éponge humide. Cependant, si la surface présente une tache, il faut procéder à un ponçage de la surface avant de repasser la cire.