L’écoconduite : comment la mettre en pratique ?

En ces temps où il est primordial d’économiser l’énergie, les conducteurs doivent être conscients que l’énergie n’est pas inépuisable. Il est temps que chacun adopte une conduite économique permettant de préserver la planète et de respecter les autres usagers de la route. C’est là que l’écoconduite intervient. En effet, en plus de réduire la consommation de carburant et l’émission de gaz à effet de serre, l’écoconduite pousse chaque conducteur à adopter une conduite responsable permettant de diminuer le risque d’accident. Comment l’appliquer ? Les réponses dans cet article.

Ce qu’il faut faire avant de prendre la route

La première chose à faire est de vous assurer du bon état de votre véhicule avant d’effectuer un voyage. En effet, il est à savoir qu’une voiture mal entretenue peut entraîner jusqu’à 25 % de surconsommation en carburant en plus des risques d’accident. Pour une conduite économique, un passage régulier au garage est donc indispensable. Pensez également à vérifier la pression de vos pneus. Sachez que des pneus sous gonflés provoquent une mauvaise tenue de route et une consommation de carburant supplémentaire. Étant donné que la résistance au roulement est plus élevée, le moteur doit alors fournir plus d’énergie. Il faut aussi penser à alléger votre véhicule au maximum, car plus il est chargé, plus il consomme du carburant. Ainsi, supprimez toute charge inutile. Démontez la galerie de toit lorsque vous ne vous en servez plus.

Lorsque vous êtes sur la route

Veillez à adopter une conduite souple en démarrant en douceur. Passez immédiatement au rapport supérieur afin d’éviter que le moteur soit en surrégime. Ce surrégime peut en effet provoquer une surconsommation de carburant pouvant aller jusqu’à 20 %. Lorsque vous ralentissez, pensez à utiliser le frein moteur plutôt que la pédale. Pour cela, il faudra bien entendu que vous rouliez à une vitesse convenable. Par ailleurs, sachez que vous pouvez économiser jusqu’à 5 litres de carburant en réduisant votre vitesse de 10 km/h. L’émission de CO2 sera par la même occasion réduite. Pensez également à couper le moteur lors d’un arrêt ou dans les embouteillages. Et enfin, sachez qu’en roulant avec les fenêtres ouvertes, vous consommerez plus d’énergie notamment avec la résistance accrue à l’air. Toutefois, abuser de la climatisation peut également entraîner une surconsommation de carburant de 10 % en route et 25 % en ville. Modérer l’utilisation de la climatisation pourra réduire l’émission de CO2 de 15 % sur 100 km.