Le trek, qu’est ce que c’est ?

En vous intéressant à la randonnée et aux activités en lien avec la marche, vous réalisez sûrement qu’il est possible de partir en voyage dans des pays lointain et découvrir les plus beaux sommets du monde. Le mot « trek » a resurgi de multiples fois et vous devez sans doute vous demander d’où vient ce mot et ce qui le différencie de la randonnée classique.

 

Les origines du mot trek

Le mot est d’origine néerlandaise. A la base, il signifie « migration ». On voit déjà la notion de déplacement apparaître, mais rien à voir avec le loisir qu’il a fini par désigner. La pratique du trek a été officialisée au Népal durant les années 1950. A cette époque, les expéditions d’alpinistes étaient organisées par centaine et ces explorateurs de sommet s’attelaient à la difficile ascension des plus hautes montagnes du monde.

Par la suite, des randonneurs passionnés se sont eux-mêmes lancés dans cette aventure dans les années 1960. Ils ont donc vulgarisé le terme de « trek », devenu aujourd’hui très employé dans le vocabulaire des marcheurs amateurs et expérimentés. Aujourd’hui, des treks organisés sont disponibles sur Nepatrek.

 

Une randonnée itinérante

La définition et la signification du mot « trek » n’ont cessé d’évoluer ces 20 dernières années. Il s’agissait d’abord d’une randonnée exclusivement effectuée en montagne, mais de nos jours le trek prend en compte d’autres types de terrains bien plus variés et où il n’existe pas forcément un dénivelé.

Le trekking désigne aujourd’hui une randonnée itinérante organisée sur plusieurs jours, d’une durée plus ou moins longue. Le bivouac est donc sa principale spécificité. Le trek se distingue de la randonnée de par ses étapes tout au long du trajet. Alors que la randonnée classique se fait sur un trajet court et généralement en une journée, le trek oblige les marcheurs à s’arrêter la nuit à un endroit de leur trajet avant de rependre leur chemin.

Aujourd’hui, le trek est de plus en plus populaire auprès des touristes à la recherche de paysages à couper le souffle et d’une expérience humaine atypique. Durant le trajet, les marcheurs seront amenés à croiser la population locale, l’occasion de découvrir une culture nouvelle sans connaître le cadre touristique habituel. Enfin, la diversité des décors dans ce genre de voyage vous laissera sans voix. Ces chemins inadaptés aux véhicules permettent d’offrir les vues les plus impressionnantes pour le grand plaisir de vos yeux !